Menu
Revenir à nos expertises

Création et architectures de marques

Une marque, ce n’est pas seulement un logo

Quand McDonald’s lance une campagne d’affichage avec un gros plan sur des frites ou un burger, sans texte ni logo, l’association à la marque est malgré tout immédiate, grâce à tout le travail réalisé en amont.

Une marque ne se limite pas à un logo, c’est une vision (discours, promesse, signature…), des signes (logo, direction artistique, couleurs, typographie, identité sonore…), des outils (papeterie, bureautique, site web…), des femmes et des hommes (collaborateurs et collaboratrices qui incarnent la marque) et une expérience (vécue par les clients au quotidien).

Cogiteurs vous aide à construire, repenser ou piloter vos marques et votre architecture de marques pour qu'elles deviennent des atouts de la stratégie d'entreprise.

Revenir à nos expertises

Besoin d’accompagnement ?

Les Cogiteurs sont nés de la nécessité pour de nombreux directeurs et directrices de communication, ou dirigeants d’entreprises, de disposer de ressources ou de compétences, ponctuellement ou dans la durée, pour faire face à des besoins d’expertises spécifiques, une surcharge de travail temporaire ou des recrutements gelés.

Les Cogiteurs peuvent aussi permettre à un ou une dircom de faire adhérer plus facilement à une stratégie de communication des dirigeants qui accordent parfois plus de crédit à une expertise externe qu’à celle de leurs propres équipes, qui peuvent souffrir d’un manque de considération avec une image souvent réduite à un rôle opérationnel.

Cogitons ensemble

💪

Une marque respectée est une marque forte

🎯

Une marque, des cibles

🧩

L’image employeur est une composante de la marque

👥

Les équipes sont un des piliers de la marque

Qui n’a jamais entendu ou dit « C’est de l’interne, ce n’est pas grave si on ne respecte pas le logo » ? Une marque forte et valorisée, c’est une marque qui est respectée dans son intégralité, par l’ensemble des parties prenantes d’une organisation.

Se présenter à un rendez-vous client à plusieurs avec des cartes de visites dépareillées (taille du logo, couleurs, polices…) donne une image peu professionnelle, qui entame votre crédibilité et la confiance de votre client, en quête de sérieux et de rigueur. Souvent, le client ne le remarquera pas consciemment, mais ces signes indirects d’amateurisme lui resteront en tête.

Construire une marque ou une architecture de marques est un travail qui nécessite un savoir-faire. Même si le choix d’un nom, d’un logo, d’une couleur, d’un son est souvent très émotionnel, voire superficiel en apparence, cela requiert une réflexion approfondie. De même, une marque qui n’est pas expliquée et accompagnée en interne a peu de chances de succès, aussi forte et maline soit elle.

Aujourd’hui, il est facile de créer une marque, d’un point de vue purement pratique. Mais fabriquer son image, travailler sa réputation, cibler ses audiences est un travail de longue haleine, qui requiert délicatesse et expertise.

Cogitons ensemble

En pratique

« À la direction de la communication de Foncia, nous avons refondu la marque et l’ensemble de ses attributs. Lorsque nous sommes arrivés, il y avait au moins cinq chartes graphiques différentes et on appliquait (ou pas) celle qu’on préférait. Toutes les composantes de l’entreprise n’utilisaient pas les mêmes modèles d’outils (cartes de visites, prospectus commerciaux…), prétextant que l’image de telle autre branche n’était pas bonne pour ses propres clients. Quant aux clients, qui ne faisaient évidemment pas le distinguo, puisque la marque utilisée était la même, ils n’avaient au final qu’une perception négative de la marque, affaiblie par cette zizanie. Nous avons uniformisé l’ensemble des outils pour une marque plus forte, plus cohérente, plus synergique. »

« À la direction de la communication de Foncia, nous avons refondu la marque et l’ensemble de ses attributs. Lorsque nous sommes arrivés, il y avait au moins cinq chartes graphiques différentes et on appliquait (ou pas) celle qu’on préférait. Toutes les composantes de l’entreprise n’utilisaient pas les mêmes modèles d’outils (cartes de visites, prospectus commerciaux…), prétextant que l’image de telle autre branche n’était pas bonne pour ses propres clients. Quant aux clients, qui ne faisaient évidemment pas le distinguo, puisque la marque utilisée était la même, ils n’avaient au final qu’une perception négative de la marque, affaiblie par cette zizanie. Nous avons uniformisé l’ensemble des outils pour une marque plus forte, plus cohérente, plus synergique. »

« À la direction de la communication de Foncia, nous avons refondu la marque et l’ensemble de ses attributs. Lorsque nous sommes arrivés, il y avait au moins cinq chartes graphiques différentes et on appliquait (ou pas) celle qu’on préférait. Toutes les composantes de l’entreprise n’utilisaient pas les mêmes modèles d’outils (cartes de visites, prospectus commerciaux…), prétextant que l’image de telle autre branche n’était pas bonne pour ses propres clients. Quant aux clients, qui ne faisaient évidemment pas le distinguo, puisque la marque utilisée était la même, ils n’avaient au final qu’une perception négative de la marque, affaiblie par cette zizanie. Nous avons uniformisé l’ensemble des outils pour une marque plus forte, plus cohérente, plus synergique. »

Agathe Weil, dircom depuis 2011

Lire la suite

« La plupart des organisations ne prêtent pas attention aux outils d’entreprise utilisés au quotidien. Les vœux, les signatures e-mail, les cartes de visite, les intranets ne sont pas juste un exercice technique ou de style, ce sont de véritables opportunités de communication. Parfois, les opportunités sont bien cachées ! Chez Elior, leader de la restauration collective, le déploiement des nouvelles tenues a été l’occasion de transmettre des messages clés à des collaborateurs et à des collaboratrices qui n’avaient pas d’adresse e-mail professionnelle. »

« La plupart des organisations ne prêtent pas attention aux outils d’entreprise utilisés au quotidien. Les vœux, les signatures e-mail, les cartes de visite, les intranets ne sont pas juste un exercice technique ou de style, ce sont de véritables opportunités de communication. Parfois, les opportunités sont bien cachées ! Chez Elior, leader de la restauration collective, le déploiement des nouvelles tenues a été l’occasion de transmettre des messages clés à des collaborateurs et à des collaboratrices qui n’avaient pas d’adresse e-mail professionnelle. »

« La plupart des organisations ne prêtent pas attention aux outils d’entreprise utilisés au quotidien. Les vœux, les signatures e-mail, les cartes de visite, les intranets ne sont pas juste un exercice technique ou de style, ce sont de véritables opportunités de communication. Parfois, les opportunités sont bien cachées ! Chez Elior, leader de la restauration collective, le déploiement des nouvelles tenues a été l’occasion de transmettre des messages clés à des collaborateurs et à des collaboratrices qui n’avaient pas d’adresse e-mail professionnelle. »

Benoît Repoux, dircom depuis 2015

Lire la suite